Dans son ouvrage “L’alimentation ou la troisième médecine”, le médecin Jean Seignalet a présenté un nouveau régime alimentaire qu’il a baptisé “Nutrition Seignalet”. Considéré comme un régime hypotoxique (peu ou pas toxique), ce régime met en évidence le lien étroit entre l’alimentation et les maladies courantes. Tour d’horizon sur le régime Seignalet.

Les principes de base du régime Seignalet

Quand on parle « régime », on pense souvent aux cures minceur et autres programmes de perte de poids. Toutefois, le régime Seignalet n’est pas minceur en lui-même : il a pour vocation d’éliminer tous les aliments toxiques ou dangereux qui ne sont habituellement pas consommés par l’animal sauvage. En effet, notre organisme est à l’origine étranger à toute alimentation moderne. Et cette incompatibilité serait une des voies à suivre pour comprendre la cause de certaines pathologies. Le régime Seignalet s’impose donc pour soigner ces maladies à l’aide d’une alimentation diversifiée qui se rapproche davantage de nos ancêtres cueilleurs-chasseurs. Un retour aux sources, donc.

Régime Seignalet : comment ça marche ?

Dans son ouvrage, le Dr Seignalet utilise trois termes pour qualifier l’alimentation qu’il préconise : hypotoxique, ancestrale et originelle. Le régime Seignalet est, d’après son inventeur, efficace contre trois catégories de maladies :

  • les maladies auto-immunes (sclérose en plaques, polyarthrite, rhumatisme psoriasique, lupus érythémateux disséminé…) ;
  • les maladies résultant d’un engorgement cellulaire (cancer, acné, arthrose, migraine, dépression nerveuse spasmophilie, diabète de type 2, fibromyalgie…) ;
  • et les maladies dites d’élimination (asthme, urticaire, colite, psoriasis ou encore bronchite chronique).

Éviter le gluten et autres composants nocifs

Pour prévenir ces différentes pathologies, Jean Seignalet recommande de suivre les directives suivantes, qu’il mentionne dans son ouvrage :

  • Éviter les laits d’origine animale et tous les produits laitiers en général.
  • Éviter les céréales qui contiennent du gluten (blé, orge, avoine, seigle, épeautre et kamut). Comme nous le montre cet article, le gluten s’avère parfois utile à
    l’organisme, mais il constitue une substance allergène en raison de sa forte concentration en protéines. On parle alors d’une intolérance qui touche une personne sur cent en France. Une étude AFP/SIAL estime d’ailleurs à 5 millions le nombre de Français qui excluent le gluten de leur alimentation.
  • Éviter les aliments cuits à une température supérieure à 110°C ainsi que la cuisson au micro-onde, au profit d’aliments crus.
  • Exclure les huiles cuites ou extraites à chaud : pour ce faire, Jean Seignalet préconise de remplacer le beurre, la margarine et les huiles raffinées par de l’huile de
    noix ou de noisette.
  • Privilégier les aliments biologiques : le régime Seignalet recommande de consommer bio pour tirer parti de la qualité nutritionnelle de cette alimentation, ainsi que limiter les risques inhérents à l’utilisation de pesticides.

Le régime Seignalet et la perte de poids

Pour rappel, l’objectif du régime du Dr Seignalet est de faire un retour à une alimentation ancestrale et en tirer tous les bienfaits thérapeutiques. Ce régime n’est donc pas recommandé pour perdre du poids, même si l’alimentation qu’il préconise privilégie les végétaux ainsi que les produits bruts.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Logo-Madame-Gaspard_newsletter-site

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actus et bons plans sans gluten et sans allergène !

Merci ! Il ne vous reste qu'à valider votre inscription avec le mail de confirmation reçu.

preloader